Nouveau programme environnemental pour les industries

Pieuvre.ca

Le Conseil patronal de l’environnement du Québec (CPEQ) a lancé cette semaine une tournée de sensibilisation sur l’écologie industrielle, une démarche qui vise à favoriser les synergies entre entreprises afin de réduire leurs empreintes environnementales et leurs coûts. Prenant la forme d’un atelier donné dans diverses régions du Québec, la démarche est organisée en collaboration avec Quantis International (une firme de consultants en environnement), le Centre de transfert technologique en écologie industrielle et l’Association industrielle de l’Est de Montréal.

Selon les organisateurs, les entreprises peuvent se regrouper à travers une démarche d’écologie industrielle afin de transiger leurs matières résiduelles et leurs produits secondaires : les déchets des uns deviennent ainsi les matières premières des autres. Plus largement, l’écologie industrielle, indique-t-on par voie de communiqué, s’arrime à une approche de gestion du cycle de vie afin de réduire non seulement le volume de matières résiduelles éliminées mais également l’empreinte environnementale globale des entreprises, dont les émissions de gaz à effet de serre et la consommation d’énergie et d’eau. De tels réseaux d’entreprises peuvent également mettre des ressources en commun et échanger des services.

« La démarche d’écologie industrielle constitue en fait une démarche de développement durable de groupe. En travaillant en synergie les unes avec les autres, les entreprises engagées peuvent obtenir de meilleurs résultats sur les plans environnemental et financier. Cette approche est complémentaire à la démarche de développement durable qu’une entreprise peut déployer à l’interne », explique Hélène Lauzon, Présidente du CPEQ

« Ce type de démarche peut uniquement se concrétiser avec l’appui d’une organisation locale qui dynamisera les échanges entre les entreprises et assurera le maillage. C’est pourquoi nous souhaitons travailler en collaboration avec les organisations locales de développement et de commerce », note Mme Lauzon.

Selon le CPEQ, il faut d’ailleurs souligner les résultats déjà obtenus lors de la tenue d’événements semblables dans la région de Granby, ainsi qu’en Haute-Yamaska.

« Nous espérons que des projets concrets se réaliseront à la suite de ces ateliers. Le CPEQ offre d’ailleurs d’appuyer les organisations locales dans cette démarche et de fédérer ce mouvement à travers le Québec», conclut Mme Lauzon.

Créé en 1992 par des représentants des grands secteurs industriels et d’affaires du Québec, le CPEQ a pour mission de représenter les intérêts de ses membres en matière d’environnement et de développement durable. Le CPEQ regroupe plus de 200 entreprises et 20 associations qui génèrent plus de 280 000 emplois directs et affichent des revenus combinés de plus de 45 milliards $.

Dans la catégorie: Science et Environnement

Mots-clef: , , , , , , , , , , ,

Répondez




Afin d'ajouter une photo à vos commentaires, veuillez obtenir un identifiant Gravatar.