La Caverne – Malajube s’éclate

Alexandre DUGUAY

Peut-être en avez-vous eu écho? Le groupe québécois Malajube lançait cette semaine La Caverne. L’opus était fort attendu autant par les fans que les gens de l’industrie, puisque le quatuor jouit, avec raison, d’une belle reconnaissance au sein de notre paysage musical.

Premier constat : le groupe n’échappe pas aux références des années 80 (ça a la cote). On le remarque dans l’esprit (le visuel minimaliste de la pochette et l’album disponible en version cassette!), mais également dans les arrangements et sonorités de quelques unes des dix pièces proposées. Toutefois, Malajube est bien loin de tomber dans le pastiche ou le banal hommage nostalgique, car il possède déjà une forte personnalité musicale.

Les premières mesures de l’invitante et dansante Synesthésie annoncent plutôt bien les couleurs de La Caverne. La guitare est mise de l’avant sur Cro-Magon,alors que la chanson titre se démarque par son ambiance légèrement plus sombre. Empreinte de légèreté, Le blizzard vous donnera envie de bouger à coup sûr. La réalisation assurée par les quatre membres (Thomas Augustin, Francis Mineau, Mathieu Cournoyer et Julien Mineau) est efficace, mais la voix déjà mince est malheureusement noyée par la réverbération.

Définit par le groupe comme un alliage rétro-futuriste, La Caverne est leur album le plus accrocheur et certainement le plus accompli. Résolument plus pop, Malajube se permet tout de même encore quelques envolées instrumentales associées au rock progressif (Le stridor, la finale de Chienne folle). Chaudement recommandé.

On raconte que la performance live lors du lancement fut encore plus enlevante que le résultat sur disque. Malajube sera en concert à l’événement Osheaga le 31 juillet prochain, vous savez quoi faire!

 

Malajube || Synesthésie from Dare To Care Records on Vimeo.

Dans la catégorie: Culturel

Mots-clef: , , , , , , , , , , , ,

Répondez




Afin d'ajouter une photo à vos commentaires, veuillez obtenir un identifiant Gravatar.